Multipotentiel VS Haut Potentiel

Multipotentiel, HPI quelles différences ?

Je trouve beaucoup de contenus et de commentaires qui assimilent les 2. Comment faire la part des choses ?

Qu'est-ce que la multipotentialité ?

Littéralement, le multipotentiel est une personne ayant plusieurs potentiels. Vous me direz, c’est le cas de beaucoup monde non ? Et vous auriez raison.

Mais tout le monde ne s’intéressent pas à divers sujets et surtout n’atteignent pas un niveau de compétences élevé dans plusieurs domaines. En cela, le multipotentiel va se distinguer du spécialiste. Et selon les sources, la définition de la multipotentialité varie.

Je retiendrai ici la définition de Ronald H. Frederickson et John Watson Murray Rothney la plus communément utilisée. Ils définissent une personne multipotentielle comme quelqu’un qui « lorsqu’il est dans un milieu approprié, permet de sélectionner et de développer un certain nombre de compétences à un niveau élevé ».

 

Qu'est-ce que le Haut Potentiel Intellectuel ?

Un Haut Potentiel Intellectuel (ou HPI) est une personne ayant obtenue un résultat égal ou supérieur à 130 à un test de QI (actuellement le WAIS IV). On parle de THPI (Très Haut Potentiel Intellectuel à partir d’un QI de 145).

ATTENTION ! Le test de QI est une donnée statistique qui n’est pas toujours révélateur du mode de fonctionnement et des caractéristiques des Neuro-Atypiques. Je sais que certaines personnes vont élever leur voix ici. Le test de QI a ses limites mais c’est le test officiel pour déterminer le Haut Potentiel Intellectuel. C’est un vaste sujet qui mérite un voire plusieurs autres articles et que je développerai ultérieurement.

Alors, pourquoi tant de confusion ?

Les HPI tendraient à être multipotentiel.

Les neuro-scientifiques, psychologues et autres spécialistes de la douance, identifient la multipotentialité comme une des caractéristiques des HPI. Les HPI seraient alors multipotentielles. Ce n’est pas toujours vrai comme pour certains autistes Asperger qui peuvent avoir un centre d’intérêt restreint.

A l’inverse, tous les multipotentiels ne sont pas HPI. Si une majorité de de HPI sont multipotentiels, une majorité de multipotentiels ne sont pas HPI.

La confusion vient aussi du fait que la multipotentialité a beaucoup été étudié par ceux qui étudient la douance. Donc le raccourci peut être vite fait.

Les points communs

Il existe tout de même des points communs entre ces caractéristiques :

  •  Ces termes ne définissent pas la personnes. Ce ne sont que des caractéristiques de ces personnes.
  • Ces modes de fonctionnement semble être atypiques dans le sens où ils ne concernent pas la majorité des personnes.
  • L’un comme l’autre peuvent avoir le sentiment de décalage par rapport au autres, se trouver différents et avoir des difficultés à s’intégrer dans un fonctionnement normé comme faire carrière toute la vie dans le même domaine, rechercher le sacro-saint CDI…
  • L’un comme l’autre (hors certains Aspi) ont BESOIN de multiplier les domaines, les connaissances et surtout d’apprendre sans cesse de nouvelles choses. C’est presque vital !
  • Ni multipotentiel, ni HPI ne signifient être doué dans tout ! On est plus ou moins bons à certaines tâches, on rencontre des difficultés dans les apprentissages, on se trouve même nul parfois, on n’est pas doué dans TOUTES les formes d’intelligences.

A ces points peuvent aussi s’ajouter l’ennui (on apprend vite et on s’ennuie vite), la curiosité, la difficulté à faire des choix car tout nous semble aussi important…

Mon ressenti

Je n'arrive pas toujours à faire la part des choses.

Pour ma part, je suis multipotentielle ET HPI. Suis-je HPI donc multipotentiel ? Je ne sais pas.

Aussi, je ne sais pas toujours ce qui relève de l’un ou de l’autre. Par exemple, je ne sais pas si j’apprends vite parce que je suis multipotentielle ou si je suis HPI. Effectivement, mes capacités neuronales me permettent de traiter les informations rapidement et d’apprendre plus vite. Mais je sais aussi que plus on apprend, plus on développe la capacité d’apprendre de nouvelles choses même dans des domaines différents. Je pense qu’il y a une part des deux.

Je ne sais pas non plus la part de mon éducation et la part de ma physiologie. J’ai eu la chance d’avoir été poussée dès mon plus jeune âge à pratiquer différentes activités : Dessin, peinture, musique, sport… J’ai toujours été inscrite à des clubs et eu des cours en parallèle de mes études ou de mes métiers.

J’ai tour à tour voulu êtres pianiste, journaliste, prof, ingénieur, avocate, bassiste, prof de capoeira, chef cuisiner… Mon orientation à longtemps été problématique tant il y a de sujets passionnants.

Selon Doris Perrodin-Calen, l’intelligence dépendrait de:

  • 50% de dispositions génétiques
  • 25% de facteurs environnementaux
  • 25% de facteurs de personnalité

Je me pose alors la question sur la multipotentialité.

Qu’est-ce qui relève de ma génétique, de mon environnement et de ma personnalité ?

Honnêtement, je n’ai pas toutes les réponses et ce n’est pas grave non plus. Ce qui importe aujourd’hui est que je suis bien dans ma vie de poulpe et cela peu importe les termes employés.

Et je vous souhaite aussi de vous épanouir pleinement dans votre multipotentialité avec ou sans HPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.